La politique de la Ville

20141020_jleone_lyon9 (4)bisLa politique de la ville désigne la politique mise en place par les pouvoirs publics afin de revaloriser les zones urbaines en difficulté et de réduire les inégalités entre les territoires. Elle lie plusieurs partenaires (État, collectivités, bailleurs sociaux, associations, acteurs de l’économie ou de l’action sociale, etc.) et agit simultanément sur toutes les difficultés qui peuvent toucher un quartier (développe-
ment social et culturel, revitalisation économique, emploi, rénovation urbaine, amélioration du cadre de vie, sécurité, prévention de la délinquance, santé etc.)

La politique de la Ville a fait l’objet d’une réforme engagée en 2012 qui a abouti à la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine adoptée le 21 février 2014 (« loi Lamy »).

 

Au niveau national

La géographie prioritaire

L’Etat définit la géographie prioritaire, c’est-à-dire les zones de concentration des difficultés sociales et économiques où une intervention prioritaire doit être menée. L’identification de ces quartiers prioritaires se fait désormais par le critère unique du revenu par habitant.

La contractualisation

L’Etat arrête les orientations, définit des programmes et répartit les moyens alloués à la mise en œuvre de la politique de la ville sur les territoires dans le cadre de contrats de ville signés avec les collectivités territoriales. Ces contrats de ville rassemblent le volet social (ex-contrat urbain de cohésion sociale / CUCS) et le volet urbain.

 

Au niveau du Grand Lyon : le contrat de ville

Signé à l’échelle de la Métropole du Grand Lyon avec l’État, la Région, les communes et autres partenaires institutionnels, il définit pour 6 ans les priorités, les objectifs et les engagements des signataires relatifs au développement équilibré des villes et de leurs quartiers prioritaires. Davantage piloté à l’échelle intercommunale pour favoriser les solidarités d’agglomération, il a pour vocation de mobiliser plus fortement les politiques publiques.
Le contrat de ville a été signé le 2 juillet 2015 à La Duchère. Il concerne 37 quartiers prioritaires, représentant 12% de la population du Grand Lyon, et 29 quartiers de veille active.

politique-la-duchere-contrat-de-villeLes 4 orientations stratégiques pour construire le contrat de ville :

  1. rattacher les quartiers à l’agglomération
  2. mobiliser plus fortement les politiques publiques de droit commun
  3. renforcer le lien social
  4. construire avec les habitants.

Les 3 domaines d’actions :

  1. le développement économique et l’emploi
  2. la cohésion sociale
  3. l’amélioration du cadre de vie et le renouvellement urbain.

Des priorités d’actions transversales :

  • la jeunesse
  • la lutte contre les discriminations
  • le développement durable

 

Au niveau de la ville de Lyon : la convention territoriale

Le contrat de ville métropolitain est complété par une convention locale pour Lyon, qui précise les objectifs et les engagements sur le territoire de la Ville. Cette convention a été approuvée par le Conseil Municipal le 23 novembre.
A l’échelle de Lyon, 18 quartiers relèvent de la politique de la ville. Parmi eux, 9 – dont la Duchère – sont des quartiers prioritaires, et 9 sont en situation de veille active.

 

Au niveau de La Duchère : le projet de territoire

Suite à la signature du contrat de ville de la Métropole et à l’adoption de la convention territoriale de Lyon, La Duchère a un an pour écrire son projet de territoire 2015 – 2020. Ce projet précisera les priorités d’action pour La Duchère dans tous les champs de la politique de la ville, en lien avec les axes déterminés dans le Contrat de ville métropolitain.

Comme prévu par la loi, les habitants de la Duchère sont invités à participer à l’écriture de ce projet de territoire : un groupe de travail rassemblant une quarantaine d’habitants volontaires est constitué autour de cet objectif. Les rendez-vous des habitants et des partenaires professionnels se poursuivront jusqu’à mi-2016 pour élaborer ce projet, puis par la suite pour suivre son évolution et participer à son évaluation.